Archives mensuelles : janvier 2015

Lettre ouverte à Monsieur Le Président : Suicides, suicidés, et suicidaires générés par l’oppression et son impunité.

Monsieur le Président de la République

55 rue du Faubourg Saint Honoré

75800 Paris

Référence : PDR/SCP/UT/TR/A069854

Le 10/01/2015

Monsieur Le Président,

Vous trouverez ci-joint une lettre ouverte également. J’évoque l’interrogation  des véritables responsables de l’horreur prévisible commise sur Charlie.

Depuis très longtemps des peuples, des citoyens, sont spoliés, violés, oppressés.  L’oppression génère des suicides, des suicidés, des suicidaires.

Lâcheté, hypocrisie, irresponsabilité d’une oppression au niveau international et national.

– Lâcheté dans les rapports de force. Personne n’est venu défendre le Tibet par exemple.

– Hypocrisie car les causes réelles d’occupation d’un pays s’avèrent et sont toujours cachées. L’intérêt économique et financier est en fait toujours la motivation. Comment après des décennies les pays « aidés » étaient encore sous-développés, aujourd’hui en pays en voie de développement !!

– Irresponsabilité car nous savons très bien que l’oppression conduit à une révolte tôt ou tard. Aujourd’hui Charlie en a fait les frais. Des rois par le passé ont perdu leur tête.

Au niveau national,

Lâcheté, hypocrisie et irresponsabilité résident dans le détournement de lois ou principes. Ainsi la séparation des pouvoirs, l’indépendance de la justice et la souveraineté des juges sont utilisées pour assurer la protection des criminels en cols blancs qui spolient et oppressent de simples citoyens. Ainsi pour couvrir la cupidité de quelques promoteurs, des officiers ministériels multiplient les faux et faux en écriture publique, des géomètres experts agréés multiplient également les faux, s’octroient des droits, et pour finir les tribunaux mentent, tronquent, violent  les droits de l’homme et la constitution, souverainement, pour protéger quelques criminels. Obtenir justice est un véritable parcours du combattant. Une impossibilité pour le simple citoyen. L’engagement d’interdire l’intervention du gouvernement dans les affaires judiciaires individuelles est-il un obstacle supplémentaire ? J’ai saisi Madame la Ministre de la Justice car il restait une faille : la saisie de l’IGSJ. Sera-t-elle empêchée ?

J’espère que les espoirs que vous avez suscités ne seront pas vains. Que vous ne participerez pas par vos décisions à accélérer l’agonie d’une démocratie, conscient qu’une oppression conduit à la révolte et parfois à la barbarie

Je ne suis pas né mouton, je ne vois pas la raison de me comporter comme un mouton.

Dans l’attente d’une réflexion pour infléchir une politique suicidaire,

Veuillez agréer, Monsieur Le Président, l’expression de mon profond respect.

Bernard Tirard

PS J’ai subi de nombreuses menaces. Vous trouverez l’exemple des dysfonctionnements des principes de justice et d’égalité de notre démocratie (dont vous avez eu déjà connaissance) sur http://www.impunite-cols-blancs.fr/

 

Charlie Hebdo : Horreur programmée.

Lettre ouverte aux responsables politiques, et à une presse.

Charlie Hebdo : Horreur programmée ! Les coupables sont poursuivis, les responsables non.

De nouveaux innocents sont morts.  Ne hurlons pas avec les loups. Identifions les causes, les symptômes,  pour trouver un vrai  remède à l’empoisonnement de notre démocratie… avant l’agonie.

Les états sont aussi responsables de la violence générée par leur politique d’oppression, d’injustices au niveau mondial, international, national.

Les états et gouvernements cautionnent :

– La violence commise par la grande finance conduit à une paupérisation de la population qui devient « insupportable » : des citoyens non plus rien à perdre, des peuples sont mis à genoux. Lâcheté, compromissions, corruption, gout immodéré du pouvoir pour le pouvoir semblent être les explications pour ne pas appliquer les remèdes.

– L’interventionnisme dans les états? Seul l’intérêt économique des états occidentaux ou des grandes puissances définit la politique internationale. Il aura fallu mentir et tromper les citoyens du monde pour justifier l’invasion de l’Irak. Intervention au Koweït mais les tibétains ne sont pas défendus ? Les politiques, pour obtenir l’or noir, génèrent une violence compréhensible  chez ces peuples décimés après avoir été dépossédés. Combien de morts a compté le peuple Irakien sur la base d’affabulation des « occidentaux ». Combien « d’injustices » ont commis les puissances occidentales. Une  presse n’a elle pas été utilisée comme moyen  de propagande

– En France, la séparation des pouvoirs, l’indépendance de la justice, la souveraineté des juges sont détournées et permettent l’oppression. Ainsi au niveau national est protégée la criminalité en cols blancs qui s’emploie à déposséder les simples citoyens. Les tribunaux ont carte blanche et peuvent ainsi violer les Droits de l’Homme, la Constitution, le Code  Civil, le Code pénal pour permettre à quelques promoteurs et officiers ministériels de violer à leur tour les droits de l’homme, la Constitution mais aussi le code de l’environnement,  de la santé publique, de l’urbanisme, de la construction, …. Un dossier précis a été adressé aux responsables politiques dont Madame la Ministre de la justice a accepté de se saisir.  Sera-t-elle empêchée par…l’ordre d’officiers ministériels dont des membres sont accusés de crimes, ou toute autre corporation ou réseau ou, enfin, par la politique dans son acception la plus misérable ?

Il n’est pas une semaine où je ne reçois les doléances de victimes de ces injustices. A tous les niveaux ont été saisis les responsables de l’ordre public, de l’égalité et de la défense du droit pour prévenir d’une violence annoncée. Des services de la gendarmerie, à Monsieur le Président de la République, en passant notamment par le parquet et les différents Ministères.

Les doléances ont permis en effet de « faire remonter » les conséquences de cette violence générée par ces injustices, spoliations et viol : « Etat de guerre », « il faut entrer en résistance » « nous n’avons plus rien à perdre » « tout faire sauter » « légitime défense ».  

Combien de suicides, suicidés, suicidaires engendrent ces oppressions ?

Bravo et merci aux quelques journalistes animés du désir d’informer et de prévenir des dérives. Combien de morts faudra-t-il pour prendre la mesure des problèmes ? Aujourd’hui certains ont payé de leur vie les conséquences d’une politique dont ils n’étaient pas responsables. De nouveaux innocents sont morts. Les responsables continuent à injecter le poison. Les balles sont dans les barillets.